Historique

Historique de l’animation jeunesse régionale

Dans les années 1970 et 1980 la Suisse voit naître ses premiers centres autonomes d’animation et de travail social, issus d’initiatives indépendantes des pouvoirs religieux et étatique. Les villes de notre région ont été pionnières en la matière : à Bienne le centre autonome de jeunesse (CAJ) est créé en 1975, suivi par la Villa Ritter en 1979. En 1980 apparaît le premier centre de jeunesse à Moutier, tandis qu’une Maison des jeunes voit le jour à Delémont.

Le reste de la région du Jura-Jura bernois ne connaîtra ce type d’initiatives que plus tard. A la Neuveville, le CAJ est créé en 1999 et celui de Péry en 2001. En 2004, un espace-jeunes ouvre ses portes à l’ArtSenal à Delémont et celui des Franches-Montagnes est établi au Noirmont, suivis en 2005 par le centre de jeunesse régional pour la région de Tavannes, Tramelan et Malleray.

« Aller au-delà d’une offre de locaux de détente et d’occupation »

Puis en 2007 ce sont l’espace-jeunes d’Erguël ainsi que celui du district d’Ajoie et du Clos du Doubs qui voient le jour.

Les prestations d’animation jeunesse de ces divers centres ne se développent pas de manière isolée. Tout d’abord, un poste de délégué interjurassien à la jeunesse est créé en 2008 par une loi jurassienne visant à soutenir les initiatives pour et de la part des jeunes en collaboration avec le Jura bernois (plus d’informations en page 8). Par ailleurs, PROPAJ, l’association pour la promotion de l’animation jeunesse du Jura et du Jura bernois voit le jour en 2011.